English
Programmes clos
"L’industrie musicale en France à l’aube du XXI° siècle : quelles configurations pour quelles modes de valorisation ?" (janvier 2008 - décembre 2010)

Les visions communément admises du champ des "musiques actuelles" ou des "musiques populaires" s’appuient fréquemment sur une division entre, d’une part, la zone d’influence centrale des "majors" et, d’autre part, les innombrables bastions des "indépendants" ; et dans ses marges ou au-delà, d’irréductibles "alternatifs".

Or, cette cartographie aux délimitations trop souvent figées nous semble réductrice. En effet, les récentes évolutions touchant simultanément les champs de la production, la promotion, la distribution et la consommation musicales (en lien notamment avec le développements de techniques de communication numériques) concourent non seulement à rendre caduques ces catégorisations mais semblent a priori rendre encore plus floues les frontières entre les différents acteurs.

Partant de ce constat, ce projet a donc pour vocation d’interroger de façon critique la structuration actuelle de l’industrie musicale en France en privilégiant une démarche qui articule à la fois la question des rapports mouvants entre ses diverses composantes, celle de leurs représentations et visées stratégiques, et celle de la "valorisation" dans ses dimensions symboliques et économiques. Notre recherche s’appuiera sur une approche théorique interdisciplinaire et plus particulièrement sur les recherches menées, au cours des trente dernières années, dans le domaine de la socio-économie de la culture.


Équipe de recherche : Jacob T. Matthews (coordinateur, Paris 8), Stéphane Constantini (Doctorant, Paris 8), Guillaume Dufy (Bordeaux 3), Christophe Magis (Doctorant, Paris 8), Lucien Perticoz (doctorant, Grenoble 3), David Pucheu (ATER, Université de Poitiers), Vincent Rouzé (Paris 8).

? OMIC 2004 - 2013
Powered by Custom Project